Dans le cadre du programme de surveillance des exploitants (voir cet article), la DGAC est donc venue dans nos locaux pour nous auditer.

Rappelons que la DGAC a le pouvoir de retirer le droit d’exploiter des drones si la gestion de l’activité est jugée non conforme à la règlementation (art. 6 de l’arrêté du 17 décembre 2015)

Scandrone a été le 1er exploitant audité en ile de France le 20/02/2020 sur les sujets suivants:

  • Prestations de service drone,
  • Centre de formation télépilote
  • Délégation d’activité.

Toutes nos procédures de travail, map, matériel, fiches missions, gestion des télépilotes, documents techniques ont été examinées par les inspecteurs de la DGAC.

Après analyse, les points forts suivants ont été mis en avant :

  • Organisation de l’exploitant
  • Veille réglementaire
  • Check-list mission (préparation, briefing, débriefing)
  • Archivage des dossiers
  • Les Programmes de formation théoriques et pratiques sont conformes à l’arrêté du 18 mai 2018

Tous les points forts listés ci-dessus sont issus de nos années d’expériences terrain.

Nos document ont été créés et ameliorés au fil de nos missions et nous avons à cœur, lors de nos formation, de transmettre cette expérience et ces documents à nos élèves afin qu’ils puissent démarrer leur activité sur de bonnes bases.

L’audit s’est donc clôturé avec succès pour Scandone qui conserve son droit d’exercer en tant qu’exploitant drone.